Traduction de c est la vie

Il existe un langage diplomatique dans la politique internationale, présenté avec art et fluidité d'expression. Mais il compte en outre toute une gamme de phrases qui, dans une mesure voilée, reflètent les intentions du locuteur. Vous devez les connaître pour pouvoir les lire correctement, ce qui n’est généralement pas ouvert aux clients.Des politiciens de pays lointains prononcent des discours publics et adressent des messages aux auditeurs d’autres régions linguistiques. Dans la situation actuelle, le traducteur joue un rôle important. De lui, une quantité importante dépend de la réception du message. Cela demande non seulement de bien connaître la langue du locuteur, mais également de fournir beaucoup d'informations sur la situation délicate et les contacts internationaux.

Quelle forme de traduction en diplomatie est habituellement utilisée?La meilleure forme de traduction de tels discours est l’interprétation consécutive. Ils ne remplacent pas les instructions actuelles ou parallèles, ils aident dans les espaces entre les parties plus courtes ou plus longues du texte. L'interprète a trop de tâches pour résumer les fragments aux auditeurs, en tenant compte de toutes leurs idées et en soulignant les éléments les plus importants. Malheureusement, c’est bien alors, car chaque langue contient des idiomes, ou des phrases qui ne peuvent pas être traduites littéralement, mais dans un système sujet à un contexte complet. Le langage diplomatique regorge de nombreuses métaphores et généralités que les interprétations consécutives doivent réduire à une forme plus littérale, à la disposition des destinataires à différents niveaux. Dans le même temps, des interprétations consécutives voudraient exister sans surinterprétation.

Qui devrait rencontrer la traduction?

source:

Les traducteurs doivent inclure la capacité unique d’analyser instantanément le contenu, de sélectionner les informations les plus importantes, de construire une déclaration lisse et qui reflète avec précision l’intention réelle du locuteur. C’est l’entière responsabilité du traducteur dans ses fonctions sur la scène internationale. L'interprétation consécutive dans les circonstances officielles est effectuée par des spécialistes ayant une vaste expérience. Ils considèrent les méthodes mises en œuvre pour mémoriser le contenu ou les lister sous forme d'abréviations de mots individuels, ou de symboles marquant l'intonation, l'accentuation ou la surbrillance de mots clés. Grâce à cela, ils sont capables d'exprimer leur opinion sur la dynamique permise pour le style de l'orateur.Et cette interprétation consécutive est une traduction orale, condensée et donc généralement inférieure au texte original, reflétant la quintessence des choses et le cours de pensée du locuteur et, en outre, ses intentions.